LES JEUNES ENTREPRENEURS UTILISENT LES COMPETENCES NOUVELLEMENT ACQUISES POUR POSITIONNER LEURS MARQUES

LES JEUNES ENTREPRENEURS UTILISENT LES COMPETENCES NOUVELLEMENT ACQUISES POUR POSITIONNER LEURS MARQUES

24/02/2022
Rose Somda
Communication Coordinator
+22671427960
Rodrigue montrant l'un des produits de son entreprise, lors d'une foire à laquelle il a prit part dans le cadre du projet Generation Food

Dix mois après le lancement de Generation Food, projet qui se déroule à Ouagadougou, de jeunes entrepreneurs œuvrent à ce que leurs marques soient connues dans la gamme des entreprises agroalimentaires. Benewinde Rodrigue Anicet OUIBGA, 32 ans, est l’un de ces jeunes. Cet étudiant en master II en agroalimentaire, dès ses premières années à l’université, a développé une passion pour la transformation agroalimentaire « j’ai commencé à porter beaucoup d’attentions à la transformation agroalimentaire, lorsqu’en 2ème, j’ai constaté les énormes pertes que subissaient les commerçants de produits végétaux. Ces fruits, légumes et plantes pourrissaient parce que les unités de transformation étaient peu nombreuses pour les absorber car ils étaient en quantité importante ». Relate Rodrigue. Cette situation a interpellé le jeune étudiant habité par la volonté d’entreprendre car si à la période des récoltes ces produits se dégradent à cause du manque d’industries de conservation et de transformation, paradoxalement, en hors-saisons, les consommateurs se plaignent de la faible disponibilité et du prix élevé des rares fruits auxquels les rares commerçants qui disposaient des équipements de conservation ou de transformation les vendaient. Nanties de ses premières connaissances sur les valeurs nutritives et la transformation des fruits et légumes ; Rodrigue s’est lancé dans la transformation. Après moultes difficultés, il arrive à créer une unité de transformation et quelques années après, il obtient le récépissé marquant officiellement l’existence de son entreprise : La Société de Nutrition et Transformation Agroalimentaire du Faso (NUTAF). En trois ans, Rodrigue a diversifié les gammes des produits de son entreprise. « Avec NUTAF, nous évoluons dans les formations et dans la transformation de divers produits locaux : fruits et légumes, les produits forestiers non ligneux et les produits agricoles ». Ces premières années ont aussi permis à Rodrigue de très vite prendre conscience du fait que la possession d’une entreprise ne suffit point pour qu'il puisse réaliser ses ambitions: celles de développer une entreprise contribuant significativement à l’amélioration de la compétitivité et du positionnement des entreprises agroalimentaires locales sur le marché national et international.

Rodrigue mise sur des pratiques écologiques pour renforcer la durabilité de son entreprise

Pour démarquer son entreprise des autres unités agroalimentaires, Rodrigue mise sur l’écologie. Il rêve de relever le défi d’utiliser des emballages faits de matières bio- dégradables pour le packaging de ses produits issus de plantes cultivées et/ou protégées.
Cette option n’est pas des plus aisée ; elle conforte de plus en plus Rodrigue de la nécessité d’acquérir plus de compétences, d’améliorer son réseautage, pour que son entreprise reflète au mieux les valeurs auxquelles il croit et pour garantir sa durabilité. Rodrigue reprend espoir lorsqu’il apprend le lancement du projet Generation Food, un projet destiné aux jeunes entrepreneurs. Il s’inscrit et prend part au processus de sélection des promoteurs de projets. « Lorsque l’on a pris connaissance de la publication de candidature pour Generation Food, nous avons cru au projet ». Une confiance qui s’est renforcée après la sélection et au fur et à mesure du déroulement du programme de formation. « Nous avons beaucoup bénéficié du projet ; nous avons reçu des formations sur le marketing, l’entrepreneuriat, …… et des formations pratiques qui nous ont permis de renforcer nos activités ». Les différents ateliers sur la production végétale et la transformation agroalimentaire lui permettent d’acquérir de nouvelles connaissances sur la durabilité. « Nous avons appris comment protéger l’environnement en limitant les pollutions par exemple en récupérant nos emballages et en utilisant des étiquettes bios dégradables » explique – t- il. Cette formation et les échanges avec les experts lui ont permis de faire évoluer ses plans pour renforcer l’atout écologique de son entreprise.
« Nous avons changé notre idée de durabilité après la formation car en plus des emballages bios-dégradables, une autre idée a germé, il s’agit de l’utilisation des déchets de production pour en faire du biogaz, réutilisable par l’entreprise ». Ces nouvelles idées, ils les améliorent, les concrétisent grâce au soutien de Generation Food. « Après les formations, nous sommes restés en contact avec Rikolto à travers une plateforme WhatsApp où nous échangeons avec la Responsable du projet, Mme Bernadette OUATTARA. En plus de cela, très souvent elle nous rend visite lors des expositions pour nous encourager ». Ce groupe, qui compte cent (100) membres, est un formidable canal pour la promotion des produits des jeunes entrepreneurs. Rodrigue y a pu passer des messages publicitaires sur un évènement qu’il a organisé dans la période des fêtes de fin d’année, le lancement officiel de son entreprise. Il a même bénéficié gracieusement, de la publication de photographies sur l’évènement. Rodrigue est très reconnaissant envers les responsables du projet et il le fait savoir. « Nous leur disons merci et leur demandons encore de continuer à nous soutenir dans cette lancée. » En plus des mots, il n’hésite pas à prendre des engagements. « La promesse que je fais, c’est que d’ici la fin du programme je veux que mes produits soient au top, que l’on puisse avoir mes produits dans Ouagadougou, pour les années à venir nous nous battrons pour conquérir l’ensemble du territoire et pourquoi pas l’extérieur, la sous – région » précise avec un sourire rêveur, Rodrigue OUIBGA.

"Dans le processus d'incubation, le jeune entrepreneur part d'une idée qui a besoin de mûrir ; ce processus l'aidera à approfondir son idée",

M. Hamado Tapsoba, Directeur Régional de Rikolto en Afrique de l'Ouest .

Lisez la version en anglais de l'article

Découvrer Generation Food, mis en oeuvre à Ouagadougou

Pour disposer de plus d'informations sur le projet, contactez Mme Bernadette Ouattara, Coordonnatrice Régionale du programme Food Smart Cities à Rikolto en Afrique de l'Ouest bernadette.ouattara [at] rikolto.org;