Assurer l'avenir du riz béninois

Assurer l'avenir du riz béninois

Au Bénin, la production du riz blanc et étuvé se développe rapidement grâce à l’effort conjugué des différents partenaires de la filière, dont Rikolto. Le riz a en effet pris une grande importance dans la consommation de céréales des ménages. La consommation a triplé et le riz représente la deuxième céréale en termes de consommation. Cependant l’offre locale ne couvre pas les besoins de la population béninoise, et la moitié du riz dans les marchés urbains vient de l’étranger. Rikolto veut donner aux producteurs locaux l'opportunité de corriger cette situation en améliorant non seulement la qualité et la quantité, mais aussi par le développement de nouveaux modèles d’affaire et par l'appui des producteurs à s'adapter aux effets des changements climatiques.

Nourrir les consommateurs ruraux et urbains avec de riz béninois de qualité, sein et durable, ça c'est le but et le rêve de Rikolto au Bénin.

Herman Réis Azagnandji chargé du programma

Contexte

Depuis une dizaine d’années les producteurs rizicoles ont réussi à accroitre leurs productions du riz blanc et étuvé. Malgré cette performance, environ 50% du riz consommé au Bénin est du riz importé, en provenance principalement d’Asie. Il est reproché au riz local son offre atomisée et sa faible qualité physique (présence d'impuretés tels que des cailloux, résidus de balle et fort taux de brisures).

Aussi, ces dix (10) dernières années, les acteurs de la filière ont développé des initiatives pour produire et commercialiser du riz de meilleure qualité. Ainsi, UNIRIZ-C et URFER-C, deux OP de la région des Collines, pour résoudre les difficultés de commercialisation de paddy de leurs membres, ont créé, grâce à l’appui de différents partenaires une unité de transformation semi industrielle autonome. L’unité de transformation (UT) est équipée pour fournir un riz blanc et un riz étuvé qui répondent aux exigences des marchés des grandes villes du Bénin et plus particulièrement la ville de Cotonou. Elle a développé la marque « Saveur des Collines ». Aujourd’hui, UNIRIZ C et URFER-C sont en mesure d’offrir un riz local de bonne qualité.

Cependant, la commercialisation de ce riz produit localement reste encore difficile. En raison de l'offre atomisée, des relations d'affaires informelles et peu fiables, de la présence d’un riz importé mieux présenté et plus propre, l’accès au marché du riz local surtout dans les grands centres urbains connait des contraintes importantes. Les producteurs (surtout les femmes et les jeunes) et les femmes étuveuses du riz ont besoin d’appui pour construire des relations d’affaires durables avec les autres acteurs autour d’un riz durable et sain en qualité. De cette façon, ils peuvent augmenter le profit de leur activité et mieux gagner leur vie.

Par ailleurs, à partir de 2015, du fait des changements climatiques, les producteurs ont dû faire face à des poches importantes de sécheresse (le riz des Collines est produit dans les bas-fonds) avec pour conséquences des baisses drastiques de rendement (de 3,5 tonnes/ha à 1,5 tonne/ha). De même, la qualité du paddy a diminué, parce que les plantes de riz n’ont pas reçu assez d’eau pour terminer leur cycle. Cela a affecté le revenu des paysans : certains ont perdu la moitié, parfois même les deux tiers de leur revenu ! En outre la mauvaise qualité du paddy influence la qualité et la quantité du riz produit : après le décorticage, la quantité de riz obtenu est plus faible et le riz contient beaucoup plus de grains brisés. Conséquence : les agriculteurs qui font la transformation tirent difficilement des revenus conséquents de leurs activités.

Enfin, depuis 2014, avec l'appui de Rikolto, le Conseil de Concertation des Riziculteurs du Bénin (CCRB), la plateforme nationale des producteurs de riz du Bénin, a contribué à l'émergence de l'interprofession Riz au Bénin (IFPRIZ). La nouvelle organisation a besoin d'un renforcement de capacité pour assumer convenablement son rôle.

Défis

Au regard de ce contexte, les principaux défis à relever sont : * Améliorer la qualité du riz "Saveurs Collines" afin de satisfaire les exigences des consommateurs ruraux/urbains.

  • Intensifier durablement la productivité et la production du riz "Saveur de collines", renforcer sa compétitivité pour répondre aux exigences des marchés urbains (en termes de qualité, de sécurité alimentaire et de disponibilité/approvisionnement régulier) et assurer à la fois la rentabilité et donc les revenus des paysans

  • Augmenter la capacité des producteurs à s’adapter au changement climatique par l’adoption de bonnes pratiques culturales,

  • Conquérir de nouvelles parts de marché au Bénin et/ou explorer de nouveaux marchés extérieurs

  • Influencer le cadre politique et commercial en faveur du riz local : sécuriser l’accès durable aux marchés urbains et ruraux du riz blanc et étuvé.

  • Rendre le sous-secteur riz attractif aux jeunes et femmes : Accroître d’au moins 25% les revenus de 2875 exploitants (dont 1940 femmes et 607 jeunes) et 500 femmes étuveuses tout en améliorant leur résilience.

  • Améliorer la gouvernance au sein des chaines de valeur du riz dans la région : l’interprofession au Bénin est encore toute jeune. Elle a été installée en 2017 et a besoin pour bien fonctionner que les dirigeant soient renforcer à assurer correctement leur rôle.

En 4 ans, UNIRIZ-C avec l'appui de Rikolto a mis sur le marché local 7935 tonnes de riz blanc et étuvé. Par ailleurs, 48 tonnes de riz ont été exportées en Belgique sous le label FLO.

Herman Réis Azagnandji chargé de programme

Nos stratégies

  • Construire des relations d’affaires durables et inclusives entre les acteurs pour mettre sur le marché urbain, un riz de qualité, sain et durable. Dans le modèle d’affaire à construire, l’Unité de Transformation contractualisera d’une part avec les producteurs, et d’autre part avec les distributeurs pour offrir au marché du riz la marque ‘’Saveur des Collines’’. Cette collaboration garantira l’accès des consommateurs urbains et des gros ménages au riz local à travers des circuits de commercialisation déjà établis.

  • Accompagner l’Unité de Transformation à devenir une société coopérative de référence. Elle fera la prestation de service aux producteurs productrices d’une part et d’autre part aux étuveuses. Elle contractualisera avec les commerçants grossistes.

  • Accompagner techniquement l’émergence des coopératives d’étuveuses et les étuveuses individuelles pour accroitre l’offre en riz étuvé de qualité et satisfaire la demande de plus en plus croissante à un prix rémunérateur.

  • Augmenter la capacité des producteurs à s’adapter au changement climatique par l’adoption de bonnes pratiques culturales,

  • Explorer de nouveaux marchés pour conquérir de nouvelles parts de marché

  • Promouvoir la production de riz avec la norme SRP (Sustainable Rice Platform) comme référence pour différencier et mieux positionner le riz du Bénin et la marque « saveurs des Collines ». La promotion de cette pratique durable (norme SRP) va permettre non seulement, d'accroître l’avantage comparatif du riz local en termes de qualité et de coût, mais aussi, de promouvoir des pratiques durables pour s’adapter et/ou atténuer les effets des changements climatiques.

Groupes cibles

Bénéficiaires direct : UNIRIZ-C et ses 2425 riziculteurs membres (935 hommes, 1.490 femmes et 607 jeunes) et l’URFER-C et ses 500 étuveuses membres. Soit, 2.875 agriculteurs dont 1.940 femmes. L’IFRIZ-B, le CCRB et ses membres (64786 exploitations rizicoles dont 25.914 femmes et 16196 jeunes) seront touchés par la prise de mesures politiques favorables à la filière riz.

Bénéficiaires indirects : plus de 518.312 personnes et l’ensemble des consommateurs du Bénin + DIFEZI, AL AMIR Internattional Sarl et les distributeurs.

La zone d'intervention

Les projets se situent au département de Collines au Bénin.

Rikolto a contribué à l’amélioration des revenus des riculteurs/trices à travers le renforcement de leurs capacités pour accéder aux marchés modernes nationaux et internationaux comme celui de Colruyt en Belgique par la production d’un riz de qualité pouvant concurrencer le riz importé . Avec l’accompagnement de Rikolto (Ex VECO), l’Union des Riziculteurs du Centre (UNIRIZ-C) a pu obtenir la certification FLO pour deux Organisations de riziculteurs/trices membres et fournir sur le marché du riz blanc long grain de qualité dans des emballages de ½ Kg, 1Kg, 5 Kg et 25 Kg. De 2012 à 2016, UNIRIZ-C a mis sur le marché local environ 7935 Tonnes de riz blanc et étuvé. En ce qui concerne l’exportation en Belgique sous le label FLO, une quantité de 48 Tonnes de riz blanc long grain (variété IR 841) a été achetée par le groupe Colryut. En outre, toujours avec l’appui de Rikolto, le label riz des Collines avec la marque déposée « Saveur des Collines » (propriété intellectuelle en cours de formalisation) est une réalité. Dans ce but, Rikolto a accompagné la professionnalisation de l’UNIRIZ-C et de l’Union des Femmes Etuveuses de Riz des Collines (URFER-C) dans la transformation du paddy en riz blanc ou étuvé, trié et mis sous emballage attractif sous la marque "Saveur des Collines" pour différents segments de marchés (riz long grain, riz cassé).

Rikolto a facilité la structuration des coopératives de femmes étuveuses en une faîtière régionale URFER-C qui est devenue le point d’attention des partenaires techniques et financiers.

Rikolto a renforcé la capacité du CCR-B par la réalisation des études sur la filière riz qui a permis de prioriser les thèmes de plaidoyer et de fournir une base d’argumentaires. Le processus de plaidoyer pour la formalisation des achats institutionnels est en cours et enregistre des avancées significatives.

Rikolto a contribué à la mise en place des familles d’acteurs des maillons transformation et commercialisation pour la création et la mise en place de l’interprofession riz du Bénin.

                                                                                                           Herman Réis Azagnandji - chargé du programme au Bénin