Systèmes alimentaires durables : les jeunes agri-entrepreneurs ouest africains s'engagent !

Systèmes alimentaires durables : les jeunes agri-entrepreneurs ouest africains s'engagent !

25/11/2019
Bernadette Ouattara
Bernadette Ouattara
Responsible Fundraising and Communication
+226 70 26 86 96

Démarré le 21 Octobre 2019 à Saly sous la présidence du préfet de Mbour, c’est sur des notes pleines d’espoir dans les capacités de la jeunesse pour relever le défi de l'agriculture et de l'alimentation durables pour nourrir le monde demain, que l’atelier de formation et partage de connaissances sur « L’entrepreneuriat agricole par les jeunes pour des systèmes alimentaires ruraux et urbains durables en Afrique de l’Ouest », a refermé les portes le 25 Octobre 2019.

Organisé conjointement avec la FAO et YPARD, l'atelier a permis durant 5 jours, à 36 participants de 6 pays d’Afrique de l’Ouest d’échanger autour des enjeux tels que les pratiques agricoles durables, l’accès au foncier et au financement, les opportunités d’affaires dans les chaines de valeur agroalimentaires ou encore les enjeux des TIC dans l’agriculture. Ces thématiques ont été abordées au travers d’exposés de professionnels du secteur, qui ont su répondre aux diverses interrogations des participants. Les jeunes agri-entrepreneurs ont aussi partagé leurs expériences les uns avec les autres et s'enrichir ainsi mutuellement.

Dans le programme, une place importante a été réservée à la réflexion personnelle selon la Théorie U, qui montre comment on peut développer sept aptitudes au leadership afin de laisser émerger le meilleur futur possible pour soi-même ou son organisation. Avec cet outil de réflexion guidée, les participants ont pu faire le point sur leur engagement en tant qu’entrepreneur et sur la direction à donner à leur entreprise. Les jeunes agri-preneurs ont eu l’opportunité de s’entrainer à la pratique du Pitch, à savoir comment présenter son projet/entreprise de manière percutante et professionnelle en l’espace de 2 minutes. Grâce à ces outils, à la fin de l’atelier, 88% des participants affirment qu’il est probable à très probable qu’ils utiliseront cet apprentissage dans leur travail.

Les participants ont également pu connecter ces acquis aux réalités de terrain, lors de la visite de 2 initiatives de fermes, dans lesquelles les jeunes sont au centre de la production agricole. Des échanges qui ont particulièrement marqué les participants et permis de se projeter dans une agriculture durable, accessible et rentable. Les principaux apprentissages de cette visite peuvent être lus en suivant ce lien : https://westafrica.rikolto.org/fr/actualites/quavons-nous-appris-de-la-visite-terrain .

« La plupart du temps, lorsque nous évoquons le « consommer local », nous pensons que c’est l’autre qui doit consommer local et acheter nos produits. Alors que c’est à nous, qui travaillons dans l’agriculture ou l’agroalimentaire, d’initier la démarche. En consommant ce que les autres produisent localement, nous leur donnant la même opportunité que nous recherchons pour faire fonctionner nos entreprises.»

Hamado Tapsoba Directeur du bureau Régional de Rikolto en Afrique de l'Ouest

Par ce rappel, Mr Tapsoba insiste sur l’importance d’unir ses forces pour répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain dans la région ouest africaine. Car si les problématiques de la région sont bien souvent communes, les participants ont compris que les solutions peuvent l’être aussi. C’est aussi pourquoi nous avons particulièrement attiré l’attention sur l’importance de créer ou renforcer des réseaux entre les jeunes entrepreneurs agricoles pour ainsi faciliter le partage de connaissances.

C’est dans ce sens que Mr Oumar Syll, représentant de la FAO durant l’atelier, s’engage d’ores et déjà dans le processus de mise en place d’une plateforme nationale des réseaux de jeunes agripreneurs au Sénégal, pour continuer à créer des liens entre jeunes et renforcer leurs compétences, que cela soit dans le secteur de la production, l’agro-alimentaire et l’agro-business, la logistique post-récolte, la production de semences, le marketing ou la fourniture de services divers le long des chaines de valeur.

Nous, les jeunes, grâce aux connaissances acquises lors de cet atelier, sommes prêts à faire la différence dans le secteur agricole, dans nos communautés, dans nos pays, en Afrique et au-delà. Notre impact est possible grâce à notre force collective en tant que jeunes professionnels. J'exhorte tous les participants à continuer d'être des ambassadeurs d'influence avec les connaissances acquises au cours de cet atelier.

Kofi Acquaye Kisiedu Coordinateur, YPARD Africa

Dans ce chemin complexe qu’est l'entrepreneuriat, Rikolto et ses partenaires, souhaitent continuer à encourager, renforcer et accompagner ces jeunes dans leurs idées innovantes et prometteuses qui permettront demain de fournir une agriculture et une alimentation saine et durable dans les zones urbaines et rurales en Afrique de l’Ouest.